Aubes navrantes

Se donner aux mots qui ravinent. Tendre une main. Sentir entre ses doigts couler les lettres. Boire à l’écume des conjonctions, bercé par le clapotis de syllabes.  Propositions incestueuses, un torrent de relatives adossées à la principale, majestueuse et lente, innervée de blessures  Que pouvais-je boire dans cette jeune Oise si ce n’était déjà Rimbaud  … Lire la suite Aubes navrantes