Le projet

-o-

« Voir une image. Tenter de l’écrire (cette image, ce voir de l’image). Il y va de mon corps entier ».

Georges Didi-Huberman

Pour servir d’horizon

Au moment où il se lance dans l’écriture du livre dont il dit qu’il l’occupe « tout le temps depuis plusieurs années », Denis Roche a arrêté « deux décisions définitives ». Il en connaît le titre : Essais de littérature arrêtée. Et il sait « ce que doit être » ce livre, à savoir qu’il doit « absorber tout ce que je fais, que je vis, que je vois ».

Ce dont il s’agit ici serait de cet ordre – saisir l’instant du monde tel qu’il nous traverse

 Phra/gmes est la version numérique d’un projet d’écriture fondé sur l’expérimentation de procédés scripturaires en vue de cette captation. Un projet qui « absorbe tout ce que je fais, que je vis, que je vois ».

La pratique d’écriture relève ici de fonctions très anciennes telles que scripteur, imagier, scribe, tabellion, copiste. La notion d’auteur n’intervient aucunement dans la conduite du projet.

-o-

Tableau d’une exposition 

Les publications sont réparties en catégories :  

1 – Fragments. Une tentative d’autobiographie de l’instant au moyen des ressources expérimentales de l’écriture du fragment. Un champ libre d’écriture.

2 – Mélanges. Un carnet aide-mémoire rassemblant des notes de lectures et d’études selon la fonction décrite par Michel Foucault dans L’écriture de soi sous le nom de Hupomnêmata.

3 – Images. La catégorie accueille deux collections 1) Polaroids Collection d’images fabriquées à l’aide d’un appareil photographique à développement instantané de marque Polaroid, inventé en 1947 par Edwin Herbert Land et commercialisé pour la première fois en 1948. Les modèles ici utilisés sont le OneStep 2 et le Polaroid Now. 2) Esquisses Collection de signes, graffitis, motifs exécutés au pastel et/ou au fusain

-o-

Echappant à toute visée programmatique ou prédictive, le projet est à tout moment susceptible de muter, s’invalider ou s’autodétruire. Les modes qui lui donnent forme rassemblent les éléments constitutifs d’un récit de soi fragmenté, d’un dire sans fin, inachevable.

Repères bibliographiques
L’écriture de soi de Michel Foucault. Le Degré zéro de l’écriture de Roland Barthes. Poésie: de Jacques Roubaud. Aperçues de Georges Didi-Huberman. Notes en vue du Livre de Stéphane Mallarmé. Le peintre de la vie moderneSalon de 1859 et Le spleen de Paris de Charles Baudelaire. Temps profond, essai de littérature arrêtée de Denis Roche.

-o-

work in progress…

/ 1 Un zibaldone

Une chronique continue des choses vues du monde tel qu’il s’offre à mon regard ; sorte de zibaldone dont le site internet a vocation d’offrir un aperçu sélectif / un livre qui « absorde tout ce que je fais, que je vis, que je vois » (Denis Roche) organisé selon les modalités du site internet / une appréhension inlassable du monde, par tous moyens : images, mots, sons… (Saisie de / recherche de) ce qui fait lien, ce que lie l’acte d’écrire. Lie à soi, à l’Autre, aux autres, au monde. 

Le site n’est que la partie visible du travail. En réalité : tout s’écrit au-dedans. Un « tout » (ramené aux justes proportions de ce qu’il est) constitutif du Livre dont Phrag/mes est un aperçu.

-o-

/ 2 Hupomnêmata

« … au sens technique, pouvaient être des livres de compte, des registres publics, des carnets individuels servant d’aide-mémoire » comme sur l’étagère supérieure, suite en cours (work in progress) d’une accumulation de cahiers rassemblant esquisses, notes, plans, études, 

… sur l’étagère supérieure, une accumulation de cahiers…

« … on y consignait des citations, des fragments d’ouvrages, des exemples et des actions dont on avait été témoin ou dont on avait lu le récit, des réflexions ou des raisonnements qu’on avait entendus ou qui étaient venus à l’esprit… » en vue d’un livre, jamais encore écrit à ce jour, un livre à venir, un livre en tant qu’au-delà des livres faits et rassemblés sur l’étagère inférieure comme la preuve (rassurante) que quelque chose malgré tout avance, se (re)présente et fera l’affaire à défaut de mieux dans le cas où

en attendant, « … leur usage comme livre de vie… »

Source : Michel Foucault, L’écriture de soi, Dits et Ecrits II, Quarto Gallimard.