Une boussole

26 avril 2020-29 janvier 2021-22 février 2021 - Pour Jacques Roubaud, le jour est la base cylindrique du temps. Le jour, dit-il, est notre premier repère, la boussole qui nous guide dans l’entité espace-temps.  -o- Le jour et la semaine sont constitutifs de ma proximité temporelle, ils sont les deux unités de ma perception du … Lire la suite Une boussole

Bach copiste

24 mai 2020-21 février 2021 - Nous ne savons rien (ou presque) au sujet de Charles Dieupart. Admettons qu’il soit né en 1667. Admettons qu’il ait été déclaré mort en 1740. Les érudits hésitent. Mais au fond, qu’est-ce que cela change ?  Charles Dieupart est un compositeur français qui vécut à Londres où il acquit … Lire la suite Bach copiste

Une assignation au présent

17 & 25 février 2016-20 février 2021 - « Il y a vraiment deux périodes dans la photographie : avant l’instantané et après l’instantané. L’instantané est vraiment quelque chose de très particulier. Il n’y a aucun équivalent dans quelque domaine que ce soit de ce phénomène de l’instantané : n’importe quel instant est photographiable c’est-à-dire captable et mis aussitôt dans … Lire la suite Une assignation au présent

Cote 146, poèmes épistolaires

Phrag/me # 32 - 2 février-4 février 2021 - Le 27 septembre 1914, Guillaume Apollinaire rencontre Louise de Coligny-Châtillon (Lou dans ses poèmes). Le 5 décembre, il est incorporé au 38e régiment d’Artillerie de Nîmes. Le 7 décembre, lors d’une visite qu’elle lui rend à Nîmes, Louise devient sa maîtresse. Le 15 décembre, revenue à Nice, Lou prend ses … Lire la suite Cote 146, poèmes épistolaires

Perspective Kafka

Phrag/me # 31 - janvier 2013-27 octobre 2020-1 février 2021 - Stare mesto. Ciel bleu. Marché dans le froid d’un matin de janvier. Sur Staromestské, les passants, tête dans les épaules. Emmitouflés. La rue grouille. «Bonheur d’être en compagnie d’êtres humains». Quitter la presse. Laisser l’opulente Parizska, ses façades dorées, ses magasins de luxe. Prendre … Lire la suite Perspective Kafka

Dangereuse liberté

 Phrag/me # 30 - 1 février 2021 - Dans la lettre-dédicace du Spleen de Paris adressée à Arsène Houssaye, Baudelaire déclare qu’il est à la recherche « d’une prose poétique, musicale, sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s’adapter aux mouvements lyriques de l’âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la confiance ».  … Lire la suite Dangereuse liberté