Ecrire : vierge

Le poème disait : dans la nature humide où dorment les ormeaux. ou quelque chose de ressemblant mais inachevé, en attente hors mots -o- Rien écrit aujourd’hui sinon épuisé quelques feuilles de carnet couvertes d’une écriture impatiente, au crayon à mine. Y sont recensés le prix des mots, les cris, les oripeaux, les salves, les drapeaux, la … Lire la suite Ecrire : vierge

Cote 146 (poèmes épistolaires)

Le 27 septembre 1914, Guillaume Apollinaire rencontre Louise de Coligny-Châtillon (Lou dans ses poèmes). Le 5 décembre, il est incorporé au 38e régiment d’Artillerie de Nîmes. Le 7 décembre, lors d’une visite qu’elle lui rend à Nîmes, Louise devient sa maîtresse. Le 15 décembre, revenue à Nice, Lou prend ses distances avec Apollinaire. Le 31 décembre, Apollinaire part en … Lire la suite Cote 146 (poèmes épistolaires)